BOHN INSTANT

Loading Likes...

BOHN-INSTANT-3

Beauté discrète aux confins du début des années 70 et des objets utilitaires, la BOHN Instant est une des toutes premières calculatrices de poche. Le manuel la désigne encore pour un usage mixte, à la fois bureau et machine portable.

Pourtant, la Bohn Instant a déjà les attributs d’une machine de poche : Elle peut fonctionner à piles (5 piles AA), le câble d’alimentation étant devenu facultatif et reliable à la demande. Les touches du clavier sont bien rassemblées, la machine peut être manipulée d’une main, et rentre dans une (grosse) poche.

Les fonctions sont basiques, l’unique sophistication résidant dans la distinction entre l’effacement partiel CE ou total C. Un commutateur propose la mémorisation d’une constante pour les calculs répétés.

Côté affichage, 8 énormes chiffres verts, avec écriture calée à gauche (elle est calée à droite sur la BOHN OMNITREX de 1973). Et des témoins lumineux signalent une valeur négative et le dépassement de capacité.

Cette BOHN Instant de 1972, modèle le plus ancien de ma collection, me donne le vertige. Je trouve à la fois fabuleux et intimidant que cet objet ait pu être produit, vendu, utilisé, alors que je me trouvais encore en classe de CM2. Un grand nombre d’années plus tard, alors que ces lointains souvenirs d’enfant sont évanescents, la BOHN est là, et poursuit inexorablement sa vie de calculatrice …

BOHN-INSTANT-2BOHN-INSTANT

BOHN OMNITREX

Loading Likes...

BOHN-OMNITREX-2

Voilà quelques années j’avais pu tenir en mains une BOHN Instant, calculatrice bleue d’aspect similaire au modèle ci-contre. Elle ne fonctionnait plus, les touches étaient très usées, mais l’ambiance rétro de cette machine m’avait impressionné.

La BOHN Omnitrex restitue bien cette ambiance. Cette machine de 1973 se situe à une époque charnière : Contrairement aux toutes premières calculatrices “de poche”, de dimensions encore énormes et de formes simplement carrées, la BOHN revendique ici un design, une personnalité, en particulier l’envoûtante forme trapézoïdale, le profil biseauté, les courbes.

Allumons la machine et remontons le temps. Au préalable, il est nécessaire de placer 5 piles AA toutes simples. On bascule l’interrupteur et … rien ne se passe. Il faut attendre une bonne seconde avant que l’énorme ZÉRO vert s’allume à droite. Les digits sont de grandes dimensions, l’afficheur est magnifique et lumineux.

Les fonctionnalités sont évidemment basiques pour cette calculatrice 4 opérations. On peut tout de même noter une particularité, partagée par d’autres ancêtres vénérables : les touches de multiplication et division fonctionnent selon le principe du calcul en chaîne, avec constante automatique et appui sur ÉGAL en fin d’opération. En revanche, addition et soustraction sont en logique posfixe, avec le PLUS ou le MOINS qui terminent l’opération.

A noter la couleur rouge de la touche MOINS, convention comptable qui a traversé les époques.

Témoin de la vocation professionnelle de la BOHN, le commutateur supérieur : en position levé, la touche VIRGULE n’est plus requise, les nombres s’écrivent en prenant en compte systématiquement deux décimales (par exemple, taper 12345 affichera 123,45). Cette fonction est souvent repérée par un A sur les sélecteurs de décimales des calculatrices professionnelles.

BOHN-OMNITREXBOHN-OMNITREX-3