TEXAS-INSTRUMENTS TI-66

Après la toute-puissante Ti-59 de 1977 et le fabuleux projet sans suite Ti-88, Texas recadre son offre et lance cette machine simple et horizontale (influence des Pocket Computer de cette époque).

L’affichage montre les programmes en clair sous une forme alphanumérique, ce qui est un vrai progrès. La consommation et l’autonomie sont devenues satisfaisantes. Pour le reste, rien de révolutionnaire : la logique de programmation n’a pas évolué (du coup les anciens programmes restent grandement compatibles, la taille mémoire est en retrait.

Les bibliothèques de programmes sous forme de modules ne sont plus disponibles. Place au design, à l’élégance, aux touches affleurantes.

J’ai fini par acquérir un modèle d’occasion tardivement. Je n’ai jamais été subjugué par cette machine. Je me souviens qu’à l’époque où elle était en vente, je trouvais complètement ridicule de copier la mode des Pocket Computers horizontaux, sans doter la machine d’un affichage en conséquence. Je regardais les modèles « voyager » de HP avec la même réprobation.

Affaire de goût, car beaucoup d’utilisateurs ont aimé ces machines. Un détail supplémentaire qui me rebutait, les deux interrupteurs rouge et gris. Ils me semblaient terriblement fragiles. Ce n’est absolument pas le cas, trente ans après, la qualité de construction de ce modèle a fait ses preuves.

Il existe un périphérique d’impression connectable à la TI-66 : la PC-200

Laisser un commentaire