HEWLETT-PACKARD HP-38G

HP38G

Sortie en 1995, la HP 38 travaille désormais uniquement en notation graphique et non plus RPN, une première chez HP. La forme est très carrée, design brut et simpliste. Mais la construction est sérieuse, la machine solide, monolithique, le clavier vraiment excellent, la sérigraphie de qualité, et l’afficheur, superbement contrasté et débarrassé de tout reflet (rien à voir avec la future 49G).
Voyons à l’usage : lenteur tout d’abord. Les écrans se succèdent avec une inertie pénible … Pas mieux pour l’exécution de programmes. La programmation est étrange,  structurée mais pas du tout intuitive. Et comme le manuel est bâclé et ne donne que de maigres exemples de programmes, on est vite bloqué et découragé …
Comparée aux HP-48, la 38 donne une impression de machine délibérément bridée.
Bilan contrasté donc : Première HP à logique purement graphique, bonne qualité matérielle. Mais fonctionnalités limitées, langage de programmation confus, lenteur et documentation indigente.
Il existera une succession avec les 39G, 40G, et la toute récente HP-39GII, première à révéler toute la puissance de ce langage qui connaît actuellement son apogée avec la HP Prime.

Laisser un commentaire