TESLA MR 610

TESLA610-1

Machine emblématique de l’ancien Bloc de l’Est, la MR610 y a été beaucoup diffusée à partir de 1978, principalement sous la marque RFT. La ressemblance avec la TOSHIBA SLC8300 frappe. Mêmes touches, même forme, même aspect mais ambiance beaucoup moins métallique cependant.

Ayant acquis de fraîche date cette TESLA, j’ai pu vérifier la parenté des deux modèles. Le comportement en calcul est bien identique, l’afficheur aussi. Mais quelques différences tout de même : Hormis l’habillage tout plastique (y compris la façade) la 610 est plus étroite de 2 mm (70 contre 72 mm pour la Toshiba). Elle est aussi plus épaisse, et c’est là une vraie surprise …

Le profil de la TESLA MR 610 trahit le mode d’alimentation complètement différent : ici, c’est de la lourde pile “bâtonAA X 2 et non plus de la pile “bouton” minuscule … Pourquoi cela ? je l’ignore. Je comprends que les piles AA soient meilleur marché, et plus simples à trouver et remplacer. Mais vu la consommation logiquement très faible d’une telle machine, ce choix par ailleurs peu esthétique est-il judicieux … Il peut être aussi nécessaire de se replacer dans le contexte du Bloc de l’Est de l’époque, où les piles un peu exotiques se trouvaient sans doute moins facilement qu’aujourdhui.

Heureusement pour les yeux, il existe un autre modèle de MR 610, alimenté par piles “bouton“, et donc réellement extra-plat. Et une question sans réponse : Est-ce uniquement les TESLA qui connurent cet embonpoint, tandis que les RFT seraient demeurées plates ?

Autre différence importante entre la machine de l’Est et la japonaise TOSHIBA : les légendes de touches. Sur cette dernière, la fonction SINUS réciproque s’écrit Sinus-1, tandis que la TESLA fait abondamment usage du préfixe ARC. Idem pour la légende d’exposant, ici EEX (comme sur les HP), et là EXP (comme sur les SHARP). Et la mémoire pilotée par des MR/MC chez l’une, RM/CM chez l’autre … ou encore le log, baptisé lg comme sur les machines russes (par exemple ELEKTRONIKA MK-61 ou MK-71).

TESLA610-2

Laisser un commentaire