CANON MARK I PRO

CANON_PRO-1

A quel public se destine cette calculatrice scientifique non programmable ? Sortie courant 2012 on la trouve plutôt en Suisse, et encore, pas à tous coins de rue, la diffusion se révélant discrète.

L’aspect de la Mark I déroute. Le design est singulier : allongé, extra-plat, immaculé, touches affleurantes tantôt carrées ou rectangulaires, étroitement accolées, tel un quadrillage façon jeu de taquin.

En main, la machine respire la qualité. Elle semble solide, bien construite et lourde, bien qu’elle n’affiche que 110 grammes en ordre de marche (avec son unique pile CR2032). L’afficheur à 3 lignes nous est familier, on le voit sur d’autres modèles : Citizen, HP et d’autres. Ici le contraste est saisissant, l’écran est vraiment très lisible.

Les fonctionnalités de calcul ne montrent rien de révolutionnaire pour une machine d’aujourd’hui. Le processeur de calcul semble quant à lui inédit. sa précision interne est de 18 chiffres ! Le test Forensics est logiquement excellent avec une valeur de :

9,0000000000003138888 soit vraiment très près du 9 théorique.

Côté vitesse, les performances sont plus conventionnelles, avec l’avantage de voir apparaître l’impressionnant message PROCESSING lors du – long – calcul d’intégrales.

Point intéressant, les propositions de calcul incluent les variables mémoires. C’est loin d’être toujours le cas dans cette gamme de machines. Avec la possibilité offerte de juxtaposer plusieurs propositions (signe “:” accepté), cela revient à créer dans la ligne de saisie des suites d’entrées pouvant agir comme le ferait un programme simple.

Calculatrice au design étudié, bien construite, redoutablement précise, la CANON Mark 1 PRO est une machine chère, son prix avoisinant les 40 € soit plus que nombre de calculatrices concurrentes modernes, de puissance équivalente.

Pas de couvercle en plastique dur, mais une housse fine en tissu, de bonne facture. Et pour répondre à la question initiale, le public féminin est peut-être celui que tente de séduire ici cette CANON Mark I PRO, simple supposition cependant.

 CANON_PRO-2

Laisser un commentaire