CONIC 1660

CONIC1660

Une marque oubliée, comme plein d’autres. La Conic 1660 est une rare extra-plate pourvue d’un afficheur de type VFD à chiffres verts. Son époque de production doit se situer aux abords immédiats de 1978.

Pourquoi les machines VFD (Vacuum Fluorescent Display) sont-elles rarement extra-plates ? La matrice d’ampoules vertes est plus encombrante que ne le seront les toutes proches matrices à cristaux liquides (LCD), qui s’apprêtent à déferler. Mais ce sont surtout les piles classiques “bâtons”, indispensables pour nourrir cette technologie encore gloutonne, qui créent naturellement l’embonpoint souvent constaté.

Un dispositif à batterie est parfois installé. C’est le cas sur la CONIC 1660. La batterie permet d’aplatir le design, préfigurant l’aspect des futures extra-plates LCD.

Que peut-on dire de la CONIC ?  Un habillage métallique et des touches à la sérigraphie magnifique. Six colonnes de touches, c’est inhabituel. Du coup on en compte 28, la 1660 est donc une calculatrice semi-scientifique. Parmi les fonctions traditionnellement absentes des simples calculettes, on note le 1/x, Pi, le carré, et les puissances.

Celles-ci ne travaillent ici qu’avec des exposants entiers, et tronquent sans plus de façon les entrées qui ne le seraient pas. Une touche mystérieuse à première vue, le R/C est le rappel mémoire, qui efface aussi le registre, par deux appuis successifs. Cette légende R/C est inhabituelle, la combinaison des fonctions RM et CM étant plus souvent notée par diverses compositions des 3 lettres R,M, et C.